jeudi 28 janvier 2016

Le 28 janvier, journée de la protection des données personnelles. On vous aide !

Depuis 2007, le 28 janvier est une journée consacrée à la protection des données personnelles. C'est une initiative qui a été portée par le Conseil de l'Europe puis relayée par la Commission européenne. Cette journée jouit d'une dimension internationale car les Etats-Unis participent également à la Protection Day. 

Pourquoi avoir décidé d'organiser cette journée ? 

"Des données à caractère personnel sont traitées sans cesse – au travail, dans les rapports avec les pouvoirs publics, dans le secteur de la santé, lors d’achat de biens ou de services, lors de voyages ou lors de recherches sur Internet.
En général, les particuliers ne sont pas conscients des risques liés à la protection de leurs données à caractère personnel ni de leurs droits à cet égard. Ils savent rarement ce qu’ils peuvent faire quand ils estiment que leurs droits ont été violés, ou quel est le rôle des institutions nationales de protection des données." (Source : Conseil de l'Europe




Protéger ses données personnelles sur Internet

A cette occasion, nous avons souhaité faire un petit rappel sur cette question et vous donner quelques astuces pour limiter l'exposition aux risques de collectes abusives de vos données personnelles sur le Web. On ne peut pas être totalement anonyme sur le Web mais on peut toutefois limiter les risques en adoptant quelques réflexes. Attention, la liste suivante n'est pas exhaustive et ne garantit pas à 100% votre anonymat. En revanche, il s'agit d'outils qui restent relativement accessibles sans être un geek chevronné.

Système d'exploitation


Quand on achète un ordinateur, il y a de grandes probabilités pour que Windows soit installé par défaut sur la machine. Le système d'exploitation de Microsoft n'est pas réputé pour protéger votre vie privée ainsi que vos données personnelles. Une fois de plus ce n'est pas une fatalité, il existe des alternatives du côté du logiciel libre. En effet, vous pouvez remplacer votre version de Windows par une distribution Linux. Par exemple, vous pouvez essayer Ubuntu, une des plus célèbres distributions libres. Avant de vous lancer complètement vers les bras de la liberté, vous avez la possibilité de faire une double installation (dual boot) pour tester. Autrement dit, sur votre machine vous aurez deux systèmes d'exploitation : un Windows et Ubuntu.Si vous souhaitez aller encore plus loin, vous pouvez tester le système d'exploitation Tails recommandé par l'ex-agent de la NSA Edward Snowden qui veut vous aider à préserver votre vie privée et votre anonymat.


Courrier électronique 



Vous disposez d'une boîte mail chez Google, Yahoo ou Microsoft. Malheureusement, vos données sont stockées sur leurs serveurs et en vous créant un compte chez eux vous avez accepté que ces entreprises disposent d'un droit de regard sur ce qui circule dans votre boîte de réception afin de mieux cibler la publicité. Rassurez-vous des alternatives existent et s'efforcent de protéger vos données. Vous pouvez vous créer un compte sur Net-courrier ou encore OpenMailBox.

Navigateur


Abandonnez Internet Explorer, Chrome et autres Safari. Privilégiez des navigateurs dont le code source est ouvert. Autrement dit, vous pouvez voir (ou demander à quelqu'un qui s'y connaît) de regarder sous le capot et devoir comment fonctionne le navigateur et surtout repérer d'éventuels actions trop curieuses réalisées par le navigateur. Firefox sera probablement un de vos meilleurs alliés dans votre émancipation des GAFAM. 
Mais vous pouvez aller encore plus loin en téléchargeant sur votre ordinateur le navigateur Tor Browser. Ce navigateur permet "d'accéder au réseau Tor et Internet de manière techniquement sécurisée parce qu'il bloque par défaut les extensions telles que Flash, et Java. De plus, il permet, grâce à une extension intégrée nommée HTTPS Everywhere, de privilégier les connexions sécurisées au moyen du protocole HTTPS. Il inclut également un plugin destiné à bloquer les programmes JavaScript de façon sélective". (Wikipédia).Si vous naviguez également sur votre smartphone. Abandonnez le navigateur par défaut de votre appareil au profit de Orbot et Orweb. Lorsque vous utilisez ces outils, sachez que la vitesse de connexion est ralenti mais ils protègent vos données personnelles.

Plugin


Quand on parle de navigateurs, on peut difficilement éviter la question des plugins. Ce sont des modules complémentaires qu'on ajoute aux navigateurs afin d'enrichir son expérience de navigation grâce à différentes fonctionnalités. Parmi les plugins existants certains sont destinés à protéger vos sessions de surf sur le Web. Tout d'abord, nous vous invitons à télécharger l'application Lightbeam pour prendre conscience de la réalité du tracking. Quand vous surfez sur un site, le plugin vous indiquera tous les sites qui vous pistent. Vous en avez assez de la publicité en ligne ? Installez le plugin Ublock origin qui bloquent les publicités et les pisteurs. Ce module existe également pour Chrome et pour les versions mobiles des navigateurs. Dans le même genre, vous avez la possibilité d'installer le module Disconnect.me qui lui aussi vous protège contre les pisteurs. 


Moteur de recherche


Google est le moteur de recherche dominant et est configuré quasiment systématiquement par défaut sur les plus grands navigateurs. Google n'a plus besoin de prouver son efficacité. S'il a été massivement adopté, c'est parce que c'est un moteur de recherche puissant et rapide. Malheureusement, il y a un bémol Google cherche à vous enfermer dans ses services afin de mieux vous connaître et de vous proposer de la publicité contextualisée. Google vous enferme dans une bulle de filtres et vous propose systématiquement les mêmes résultats. Découvrez comment fonctionne cette fameuse bulle de filtre et les moyens d'en sortir grâce à DuckDuckGo. DuckDuckGo est un moteur de recherche alternatif qui s'engage à respecter votre vie privée. Vous pouvez également utiliser le moteur de recherche Qwant qui garantit la protection de vos données personnelles. 

Espace de stockage en ligne


Nos activités numériques reposent de plus en plus sur le cloud ou l'informatique dans les nuages. Désormais pour stocker ou échanger des informations (photos, vidéos, documents) nous utilisons de moins en moins les disques durs de nos ordinateurs ou les clés USB. Nous stockons nos données à travers des services de stockage en ligne comme Google Drive, DropBox ou OneDrive. Chacun de ses services ont été éclaboussés au moment de l'affaire PRISM/NSA révélée par Edward Snowden. On a découvert que ces services collaboraient sciemment ou non avec l'agence de renseignement américaine. Une fois de plus, il existe des solutions qui sont à l'opposé de ce genre de politique. Nous vous proposons de stocker vos données personnelles dans des espaces sécurisés comme SpiderOak, Framacloud ou si vous avez l'âme d'un aventurier essayer les solutions d'auto-hébergement comme OwnCloud. Ainsi, vous serez les seuls à avoir accès à vos données. En outre, chacun de ces trois services proposent un accès via une application mobile. Vous pourrez accéder à vos contenus où que vous soyez.

Bon courage pour cette nouvelle organisation et ce changement dans vos pratiques numériques. Le combat n'est pas simple mais les enjeux sont immenses.


Si ces questions vous intéressent, nous vous suggérons les sites suivants :

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vous souhaitez partager une expérience, un contenu, une idée? N'hésitez pas !